Céphalées

Comment soulager les céphalées (maux de tête) en massage chinois Tuina ?

Les maux de têtes (céphalées, migraines) sont relativement fréquents. En médecine traditionnelle chinoise, il peut y avoir plusieurs syndromes avec beaucoup de causes différentes. Et souvent, des syndromes s’entremêlent. Un cas particulier de céphalées est celui où elles sont dues à un problème au niveau des cervicales.


Sommaire


Il existe 2 types de syndromes, les attaques externes avec de la plénitude seulement et les atteintes internes avec des cas de déficience et des cas de plénitude.

Céphalées externes

Dans les céphalées par attaque externe, nous avons soit l’attaque de vent froid soit l’attaque de vent chaleur. Le vent attaque toujours le corps par le haut. Ce n’est pas le vent qui crée la douleur mais les autres agents pathogènes qui le font, essentiellement le froid.

Signes cliniques

Les céphalées taiyang qui sont plutôt localisées à l’arrière du crâne. Nous aurons les symptômes pour les atteintes de la superficie.

Si on a un cas de vent froid

Crainte du froid et du vent, courbatures, petite fièvre sans transpiration, teint pâle, toux, nez qui coule, patient soulagé par la chaleur. Il a mal au visage, ça prend dans le frontal, dans les tempes. Froid donc ça sert au niveau de la tête, si en plus humidité ça enveloppe.
Céphalées qui acceptent bien le massage malgré la plénitude. La personne cherche à se couvrir, à se chauffer.
La langue est peu chargée avec un enduit blanc et mince.
Le pouls est superficiel et serré ou superficiel et tendu à cause de la douleur.

Si on a un cas de vent chaleur

Fièvre plus importante, transpiration, soif, teint et tête rouges, céphalées qui vont être différentes. Impression que la tête va exploser, pression interne qui pousse vers l’extérieur.
Constipation, urine jaune, maux de gorge, toux, mucosités, nez qui coule, sécrétions jaunes et plus épaisses, conjonctivite possible, mal à la tête.
Langue rouge ou pointe de langue rouge (Foyer Supérieur), enduit plutôt mince et jaune, plus ça dure plus ça s’épaissit.
Pouls superficiel, rapide et tendu.
S’il y a de l’humidité, sensation de tête complétement enveloppée, l’enduit sera plus humide, gras et glissant, le pouls aussi sera glissant et les sécrétions seront plus importantes.

Céphalées internes

En médecine interne, on peut avoir les céphalées de type plénitude

Signes cliniques

– Pathologies liées au foie

Stagnation de Qi du foie, production de chaleur dans le foie, montée de yang du foie, chaleur humidité dans le foie.

Signes de foie, céphalées shaoyang partie latérale du crâne (souvent un côté ou l’autre) englobe la migraine ou céphalée jueyin du vertex (sommet ou milieu) : troubles émotionnels, stress, colère, cocotte-minute, tendu, crispé, mâchoires serrées, expression du visage contractée, serré dans le bide, nervosité, soupirs, insomnie, bouche amère, oppression thoracique, irrégularité menstruelle, dysménorrhée, acouphènes, vertiges, douleurs dans les yeux, éblouissements, toujours une tension musculaire, tendu des épaules, cervicales en cintre des 2 côtés, trapèzes tendus (mécanisme du qi de la contraction), inappétence, la tension se voit sur le visage, débit de parole rapide, teint rouge, yeux rouges, gens qui s’énervent très rapidement.
À force d’être chronique, ça peut donner des douleurs pongitives au niveau du crâne (stagnation du qi chronique qui entraîne une stagnation du sang), douleurs d’élancement qui se transforment en coup d’aiguilles.
Elle ne modifie pas la langue sauf si stagnation de qi qui donne stagnation de sang langue avec points de stagnation bleutés, si ça donne production de la chaleur du feu, langue rouge avec points rouges sur les côtés. Stagnation de sang, on regarde les veines sublinguales qui sont bien visibles.
Pouls tendu, plus il y a de la chaleur plus il est rapide, stagnation de sang donc rugueux.

– Disharmonie de l’estomac

Chaleur qui monte, entraîne souvent une stagnation alimentaire dans l’estomac.
Quand j’ai un estomac chronique avec stagnation de qi de l’estomac, production de chaleur ou même feu de l’estomac.
La chaleur monte et provoque des céphalées yangming sur le front.

La chaleur montante est souvent due à une mauvaise alimentation.
Feu de l’estomac, surtout chez les stressés chroniques, production de sucs gastriques qui chauffent, céphalées au niveau du front.

Comme signes d’estomac, il y aura plénitude épigastrique, ballonnements, nausées, vomissements, éructations, brûlures gastriques, douleurs sternales (reflux gastro-œsophagien RGO), douleurs thoraciques, toux réflexe surtout la nuit. Gingivites, bruxisme la nuit (qu’on retrouve dans le feu de l’estomac),
si chaleur humidité, nous aurons des selles collantes, nauséabondes, une transpiration grasse et acide avec odeur qui change pour le patient, une mauvaise haleine,
si feu de l’estomac, nous aurons de la constipation, des selles sèches, irritation au niveau de l’anus, hémorroïdes, urines jaunes, teint rouge, mauvaise haleine.

Langue rouge, enduit jaune plus ou moins gras s’il y a de la chaleur humidité.
Si le feu perdure, chronique, déficience de yin de l’estomac, desquamation de la partie moyenne de la langue et éventuellement une langue crevassée.
Pouls rapide et tendu ou rapide et glissant à cause de l’humidité.

Syndromes de déficience, plus faciles à soigner avec l’estomac.

– Déficience de qi et de sang (déficience de la rate et de l’estomac)

On se retrouve avec des patients de constitution faible (Foyer Moyen pas assez productif), fatigue psychologique, fatigue physique, patient qui n’a pas beaucoup d’appétit, qui digère mal, diarrhées faciles, teint pâle, voix faible, vertiges faciles, hypotensions faciles, maux de tête de faible intensité, diffus, mal définis, plutôt continus. Plus il y aura de fatigue, plus les céphalées seront présentes. Plus la personne aura faim, plus les céphalées seront présents aussi. Ces personnes recherchent le massage qui les soulage, ils aiment se masser eux-mêmes, ils aiment venir se faire masser. Ça peut arriver que le matin ça fasse mal et que ça passe juste après le petit déjeuner.

Chez les gens qui font beaucoup d’écran ou qui lisent beaucoup (activité mentale et visuelle), plus ça va dans la journée plus ils vont fatiguer, ça épuise le sang et ça peut entraîner des problèmes de concentration et de mémoire.

Signes de déficience du qi : transpiration spontanée, manque de force dans la voix, manque de force physique.
Signes de déficience de sang : pâleur et sécheresse de la peau, des ongles, des poils, des cheveux, des yeux. Règles peu abondantes, dysménorrhées, contractions et crampes.

Langue pâle et indentée si déficience (yang) de rate avec production d’humidité ou pâle et fine si déficience de sang et de qi.
Enduit mince et blanc.
Pouls fin et faible, peut être profond (de plus en plus avec la déficience).

– Déficience des reins, entraîne aussi des maux de tête

Céphalées avec sensation de tête vide (la tête est mal nourrie, creuse). Céphalées diffuses, générales, internes, comme si ça se vidait de l’intérieur, dépression interne au niveau de la tête. C’est plus un inconfort diffus qu’une douleur.
Tête trouble, vide, fatiguée, mal définie avec des vertiges, éblouissements, acouphènes, problèmes de confusion (on peut aller jusqu’aux neurodégénérescence du cerveau, le cerveau est la mer des moelles, si mal nourri, tête creuse) qui peut aller jusqu’à la démence, apathie, éteint, renfermé avec des troubles de la mémoire, de la somnolence, fonctions rénales pas bonnes, faiblesse des genoux, des lombes, le Dumai s’effondre, spermatorrhées, impuissance, problèmes de sphincter (les 2 yin). Patient qui a froid dans tout le corps, pâle, transpiration spontanée, œdèmes au niveau des jambes, surdité.
Urines longues ou courtes avec chaleur.
Si en plus déficience yang de la rate, diarrhées matinales.
Si en plus déficience de yin, déficience de yin générale en rapport avec le cœur, le foie, sécheresse, chaleur vide, excitabilité, insomnie, nervosité, petites transpirations nocturnes, bouffées de chaleur, chaleur aux 5 cœurs (paumes des mains, plantes des pieds et centre de la poitrine), petites mictions jaunes.

Langue pâle si déficience de yang, grosse éventuellement. Enduit blanc si déficience de yang .
Langue fine si déficience de yin et plutôt rouge. Pas d’enduit si déficience de yin.

Pouls faible et profond (à l’emplacement des reins principalement).
Si déficience de yang pouls lent, mou sans force.
Si déficience de yin, pouls fin et rapide.

migraine

Céphalées par cervicalgie

Il existe aussi les céphalées (cas qu’on ne peut classer) par cervicalgie, cervicarthrose. Elles s’accompagnent souvent de maux de tête. On en a beaucoup, souvent chez les personnes passées 60 ans. Nous les retrouvons aussi chez les personnes avec un passé de cervicalgie, pincement, tassement, bec de perroquets, cervicales qui craquent.

La plupart du temps l’origine est vasculaire. Il y a perturbation des artères vertébrales postérieures, qui pénètrent dans le crâne et vont vasculariser la partie postérieure du crâne. Vertiges, acouphènes et céphalées. Dès que le patient bouge la tête, vertige positionnel. Douleurs sourdes et diffuses, jamais au niveau du vertex par contre.

Lorsque le patient tourne la tête rapidement et qu’il a des vertiges, cela est probablement un problème d’oreille interne, nous appelons cela un vertige positionnel. S’il maintient la tête dans une direction et qu’il a des vertiges, là c’est une cervicalgie.

3 cas spécifiques :

  1. Ça peut venir du système nerveux végétatif, on a les ganglions cervicaux, un en bas appelé cervical inférieur ou stellaire, un moyen et un supérieur. Ces ganglions sont stimulés et perturbent l’irrigation, la neurovascularisation des artères du crâne ;
  2. Un autre cas est une insuffisance veineuse au niveau du crâne. Une partie du système veineux du crâne va repasser par le trou déchiré postérieur, le sang drainé passe par là, le sang ne ressort pas assez, il stagne.
    Le patient aura des maux de tête en position allongée sur le dos car ça stagne dans le crâne ;
  3. Les névralgies d’Arnold qui donnent des douleurs, brûlures, céphalées en casque. Branche d’un nerf qui passe au niveau de la racine cervicale C2, le nerf d’Arnold sort de la cervicale, branche sensitive de la 2ème racine cervicale.

Protocole pour une céphalée avec attaque interne du foie

Afin de traiter une céphalée par attaque interne du foie, nous allons suivre les principes du traitement suivant :

  • Drainer le foie ;
  • Régulariser le mécanisme du Qi.

Pour ce faire, nous allons masser les point Ganshu (point shu du Foie) et Danshu (point shu de la Vésicule Biliaire) au niveau du dos. Nous pourrons éventuellement rajouter Geshu (point shu du diaphragme).

Au niveau des épaules nous allons travailler sur les points Fengchi (situé à la base du crâne) et Jianjing (qui se trouve au sommet du trapèze supérieur).

Nous allons ensuite passer aux techniques du crâne en focalisant le massage sur les points Baihui, Si Shen Cong, Jiaosun et Shuaigu.
Nous pourrons travailler également sur Naokong (point du méridien de la Vésicule Biliaire situé 1,5 cun au-dessus de Fengchi) s’il est sensible. Il peut être douloureux mais calme énormément.

Va venir ensuite les techniques sur le visage afin de calmer le shen. Nous insisterons sur les points Yintang, Shenting, Taiyang et Yangbai seront mes points incontournables.

Une fois l’ensemble de ces techniques faites, nous allons nous concentrer sur le foie. Pour ce faire, nous allons séparer le yin et le yang de la poitrine. Nous allons masser le point Qimen, nous allons glisser sur les points du thorax et sous les coupoles diaphragmatiques.
Ensuite nous allons effectuer un pompage du foie avant de procéder à un étirement du diaphragme.

Je termine avec des points périphériques sur les méridiens en massant Hegu, Neiguan et Taichong.

L’ensemble de ce protocole va permettre de détendre le foie et ainsi de diminuer l’intensité et la fréquence des céphalées.

Si cet article vous a intéressé, merci de le partager 🙏🏻

Je partage483
Je partage447
Share
Je follow3k
Je partage1k

4 comments

  1. Excellent merci infiniment

    1. Je vous en prie

  2. Merci Simo…c’est très intéressant…a bientot

    1. Je t’en prie Valérie, à très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *