Les baumes de Simo

2 formules

Je vous propose 2 formules de pharmacopée externe qu'il vous est possible de commander soit sous forme de baume, soit d'alcoolature.
Elles sont confectionnées par mes propres soins de façon artisanale.

La première formule 'Simo' est un mélange de 18 plantes/herbes chinoises qui vont avoir comme actions principales de faire circuler l'eau et résoudre les œdèmes, activer le Qi, faire circuler le Sang ainsi que de chasser le Vent et l'Humidité. Dit autrement, cette formule va permettre aux tissus de se débarrasser des agents pathogènes et elle va venir les nourrir, ce qui va contribuer à une guérison plus rapide. Cette formule peut être utilisée aussi bien en phase aiguë (juste après une blessure), qu'en phase chronique. C'est celle que j'utilise sous forme d'alcoolature quand une personne vient me voir suite à une blessure toute récente.

La seconde formule 'Bi Zheng' est un mélange de 8 plantes/herbes chinoises qui vont avoir comme actions principales de chasser le Vent, le Froid et l'Humidité, de calmer la douleur et de détendre les tendons. Celle-ci est à utiliser en phase chronique et doit être appliquée une à deux fois par jour.

 

Préparation d'une macération alcoolique

Il existe différentes manières de préparer une macération alcoolique.

Mélange simple

Le mélange simple est la préparation la plus basique mais la moins bonne. Il s'agit tout simplement de prendre les plantes moulues et de les mélanger avec de l'alcool pour obtenir une pâte qui va être appliquée sur la zone à traiter.

Teinture-mère

Pour la teinture-mère, je prends mon mélange de plantes que je verse dans de l'alcool. Je mets le tout dans un bocal opaque que je ferme et que je mets à l'abri de la lumière. Je vais le mélanger de temps en temps et laisser macérer pendant plusieurs jours. Au bout de 3 semaines, je peux filtrer mon mélange.

La limite de cette technique est que j'ai mis des plantes qui ont des propriétés différentes dans le même bocal. Certaines vont être prises tout de suite et une fois que l'alcool sera saturé en principes actifs, les plantes plus lentes à prendre ne subiront peut-être pas l'extraction des composants végétaux désirés.

Percolation

Il s'agit de la meilleur méthode de préparation qui permet d'extraire le maximum de substances actives d'un maximum de plantes.

Une première étape de pré-digestion des plantes, va consister à mettre les plantes sur un récipient très large et peu profond et de les arroser d'alcool de façon à ce qu'elles soient mouillées sans être englouties. Je recouvre le tout pour que ça ne respire plus et je laisse reposer pendant 24 heures.

L'étape qui suit va prendre beaucoup de temps. En effet, il va falloir déposer la mare de plantes obtenue sur un filtre à café marron, la recouvrir avec un second filtre et ensuite verser de l'alcool (à 70°) par dessus et que je vais récupérer une fois qu'il aura traverser les plantes.
Pour ce faire je peux placer le tout dans une bouteille à laquelle j'ai enlevé la partie basse. Je dévisse légèrement le bouchon de manière à que ça commence à égoutter. Le débit obtenu doit être de 1 gouttes par seconde

Cette méthode prend beaucoup de temps par contre le produit obtenu est hautement concentré en principes actifs.

Préparation d'une macération huileuse

Simple

Je mélange mes plantes avec de l'huile et je chauffe l'ensemble à une température d'environ 35° pour favoriser l'absorption. Cela est important car les huiles absorbent mal les substances actives des plantes. Ensuite je ferme mon bocal opaque et je le place à côté d'une source de chaleur comme un radiateur. Cela va permettre aux plantes de se diluer dans l'huile. Chaque jour pendant 1 mois, je ressors mon bocal pour secouer le mélange et je le range à nouveau.

Il ne me reste plus qu'à filtrer mon huile.

Avec intermédiaire alcoolique

Je vais dans ce cas procéder de la même manière que pour la macération simple, en suivant l'étape de pré-digestion des plantes utilisées pour la percolation (voir ci-dessus) et en patientant 2 heures à la place de 24 heures. Cette étape de pré-digestion va casser les plantes qui seront plus assimilables.

Onguent

Il suffit pour ce faire de prendre sa macération huileuse préalablement préparée. Je vais la réchauffer à feu très doux afin de ne pas dénaturer le macérat huileux et je vais y rajouter de la cire d'abeille. Ensuite je mélange jusqu'à obtention d'un liquide homogène puis je verse le tout dans mes pots en verre.

Je laisse refroidir et voici mon onguent gélifié et prêt à être utilisé.